samedi 7 décembre 2019

Klimawandel als Herausforderung für Medizin und Gesundheitswesen

Über den Klimawandel wird dieser Tage viel diskutiert, doch dessen Einfluss auf die Gesundheit nur selten angesprochen. Der Autor dieses Artikels rückt das Thema in den Vordergrund und fordert unter anderem, das Gesundheitswesen in der Schweiz CO2-neutral zu gestalten.

      Weiterlesen

aus der Zeitschrift SCHWEIZERISCHE ÄRZTEZEITUNG - 2019; 100 (39): 1312-1314

René Jaccard
Dr. med., Mitglied wissenschaftliche Kommission, Klima-Grosseltern gpclimat.ch



Klima und Medizin.  video
--------------------------------
konzept/text: dr.med. rené jaccard
assistenz/stimme: marianne jaccard
musik: françois gendre
video: beatrice jaccard

mardi 19 novembre 2019

L'actualité scientifique de Jacques en septembre, octobre et novembre 2019

05.09.19. Nature 573, 5772 ;

Voir aussi : Bulletin of the atomic scientist du 31 oct.
-16 – 17. GUERRE, ARMES NUCLÉAIRES, INDE-PAKISTAN.

Pourquoi la tension entre ces deux pays est-elle un vrai risque de guerre nucléaire et quelles en seraient les conséquences ?

L’attaque « all out » par l’un ou l’autre n’est pas probable. Par contre, quelques attentats terroristes de l’un chez l’autre, quelques incursions militaires, une riposte qui tourne mal et, paf, 3 bombes tactiques pour « sauver » les siens, etc. Le scénario étudié ici n’implique finalement que la moitié des armes nucléaires des deux pays. Résultat : plus de 100 millions de morts immédiats et, selon les scénarios climatiques, un probable hiver nucléaire mettant en danger l’alimentation mondiale pendant deux ou 3 ans.
Lorsqu’on parle de la crise du climat, on se demande s’il est utile d’inspirer la panique pour favoriser le nécessaire coming-out climatique de chacun. Le point de vue du Bulletin, souvent répété, c’est que le monde n’a pas conscience de ce que signifierait une guerre nucléaire. Le sachant, il s’engagerait davantage dans la lutte pour l’éviter.
-
Pulla, P. (2019). India-Pakistan nuclear escalation: where could it lead? Nature, 573(7772), 16-17. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31481773. doi:10.1038/d41586-019-02578-5
https://thebulletin.org/2019/10/how-an-india-pakistan-nuclear-war-could-start-and-have-global-consequences/

-55 – 60. CLIMAT, URBANISATION, VILLE, CANICULE

Les îles de chaleur dans les villes

L’augmentation de la température en ville DT, (UHI, urban heat island) est d’abord due à la diminution de l’évaporation due au manque de végétation. L’albédo défavorable des surfaces foncées ne vient qu’en 2e position. Les villes des zones tempérées auraient les moyens de corriger cette situation. Les villes des régions tropicales, généralement situées dans des régions sèches, devront trouver des « solutions innovatives » comme conclut gracieusement l’article. 
-
Manoli, G., Fatichi, S., Schlapfer, M., Yu, K., Crowther, T. W., Meili, N., . . . Bou-Zeid, E. (2019). Magnitude of urban heat islands largely explained by climate and population. Nature, 573(7772), 55-60. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31485056. doi:10.1038/s41586-019-1512-9

mardi 15 octobre 2019

L'actualité scientifique de Jacques en septembre 2019. 1ere partie.

05.09.2019. Le numéro n'est pas arrivé. J'ai protesté.

12.09.2019 Nature 573,7773
-11. This week.  Alexandre Roulin et col., mon voisin à l'UNIL
ÉTHOLOGIE, CHOUETTE, LUNE

Sous la lumière de la lune, les chouettes blanches terrorisent plus les campagnols que les chouettes brunes.
D'habitude, j'ai quelque peine quand on parle de l'effet des phases de la lune sur les naissances humaines, la pousse des radis ou la structure de l'eau. Voici pourtant un cas plus convaincant.
La couleur des chouettes effraie varie de toute blanche à brune. Suite à 20 ans d'observation, le groupe d'Alexandre Roulin a constaté que le succès de la chasse des chouettes brunes diminue autour de la pleine lune alors que celui des blanches reste constant. Pour expliquer le phénomène, le groupe a montré que, à la lumière de la lune mieux réfléchie par le plumage des chouettes blanches, les musaraignes restent tétanisées plus longtemps qu'en présence des chouettes brunes.
San-Jose, L. M., Sechaud, R., Schalcher, K., Judes, C., Questiaux, A., Oliveira-Xavier, A., . . . Roulin, A. (2019). Differential fitness effects of moonlight on plumage colour morphs in barn owls. Nat Ecol Evol, 3(9), 1331-1340. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31477846. doi:10.1038/s41559-019-0967-2

vendredi 11 octobre 2019

Reflets en images de la Conférence-table ronde à l'Université de Neuchâtel


De l’indignation à l’audace
Conférences et table ronde inter-générations
Mardi 24 septembre 2019, à 18h15

Université de Neuchâtel, Aula des Jeunes-Rives
Photographe attitré de l'UniNE :
Monsieur Bernard Léchot

Cliquez sur l'image pour l'agrandir !















lundi 30 septembre 2019

« De l'indignation à l'audace ! » Reflets de la Conférence-table ronde à l'Université de Neuchâtel

Un engagement multi-facettes pour le climat par des jeunes actifs, créatifs, constructifs

Conférence-table ronde à l’Université de Neuchâtel avec les Grands-parents pour le climat 

Quels rafraichissants dynamisme et originalité dans les démarches lancées avec enthousiasme - et efficacité - par des groupes de jeunes à propos de l’enjeu climatique. C’est ce qu’ont pensé beaucoup des plus de 400 personnes (salle comble) assistant le 24 septembre, à l’Université de Neuchâtel, à « Agir ensemble pour le climat - De l’indignation à l’audace ». On sentait, on vivait que les choses bougent. Manifestation organisée avec les « Grands-parents pour le climat » (qui avaient mis sur pied un événement comparable à l’Université de Lausanne en novembre dernier). 

L'actualité scientifique de Jacques en août 2019

01.08.2019 Nature 572,7767
-11. This week.

CLIMAT, TEMPÉRATURE, RECORD, EUROPE, INDE. Tous

Double série de records de température en Europe en moins d'un mois. 38,7°C en Angleterre, 46°C en France (record battu de 1,9°, bravo !). Tout ça, de la rigolade à côté des plus de 50° pendant plusieurs semaines le mois passé en Inde et les 55° mesurés au Kuwait et au Pakistan l'an passé (3e plus haute température officiellement mesurée). Bravo aussi !

-15, Heidi Ledford, News

INGENIERING GÉNÉTIQUE, CRISPPR, RÉGULATION UE, Les biologistes.
OGM : on n'est pas hors de l'auberge.

mercredi 25 septembre 2019

AGIR ENSEMBLE POUR LE CLIMAT (2) - 24 septembre 2019, UniNE

Vidéo de la conférence et table ronde (intégrale)

(Timing conférence:  E. Hertz à 11′ , Ph. Thalmann à 40′, Table ronde à 1h 08′)-----------------------------------

Reflet de la conférence dans le journal de la télévision locale "Canal Alpha" :
séquence de 2'  intitulée "Des grands-parents plus chauds que le climat "

-------------------------------

jeudi 16 mai 2019

Le changement climatique - Une urgence en termes de santé

Extraits traduits de Solomon C.G. and LaRocque R.C. Climate Change - A Health Emergency. New England Journal of Medicine, vol. 380, No 3, p. 209-211, January 17, 2019 *

« Dans un article de ce même numéro, Haines et Ebi résument les effets dévastateurs que l’utilisation de combustibles fossiles a sur notre planète. Le dérèglement du système climatique, auparavant un souci théorique, est maintenant manifeste, avec des dégâts humains croissants, suite à ouragans, inondations, sécheresses, feux de forêts et augmentation des maladies dues à des insectes. D’autres conséquences perturbantes sont le stress psychologique, l’instabilité politique, les migrations forcées et les conflits. De plus, des pollutions de l’air par des particules fines raccourcissent la vie humaine dans de nombreuses régions du monde.

Ces effets du dérèglement climatique sont fondamentalement des enjeux de santé et des risques existentiels pour nous tous. Les personnes malades ou pauvres sont celles qui souffriront le plus.
Comme médecins nous avons une responsabilité spéciale de sauvegarder la santé et soulager ls souffrance. Travailler à rapidement diminuer les émissions de gaz à effet de serre est maintenant une partie essentielle de notre mission de soin. Des changements rapides mais équitables dans le domaine de l’énergie, des transports et d’autres secteurs économiques sont nécessaires. Faire face à ces défis peut paraitre écrasant mais les médecins sont tenus moralement de prendre un rôle de leaders, et ceci en urgence.

mardi 23 avril 2019

Films « L'appel du glacier » & « Au coeur des Grangettes »


Tous ceux qui n'ont pas pu venir à l'AG peuvent quand même partager le bon moment du film « L'appel du glacier », en cliquant sur les liens donnés plus bas. 
Ce film, particulièrement adapté à l'initiative pour les glaciers que nous soutenons, et un deuxième sur la réserve des Grangettes, sont réalisés par Teenergy production dans un but éducatif. Ils ont été présentés à Montreux à l'occasion de la journée internationale des zones humides en février. Ils représentent le début d'une série de 11 qui mettent en valeur chacun des sites humides RAMSAR de Suisse.
Le premier film de 15', « L'appel du glacier » réalisé par Hassan Lakhdar, Teenergy Productions, évoque les changements climatiques et a été tourné au glacier du Rhône. Il a été produit en partenariat avec l'OFEV, les cantons de Vaud et du Valais, Ramsar et la Mava, en étroite collaboration avec Pierre Goeldlin et Martine Rebetez, membres de la Commission scientifique de Gpclimat. Il met en scène deux jeunes à la découverte d’un glacier en recul et d’une plaine alluviale.

Ces films sont principalement destinés aux jeunes. Ils méritent d'être vus en famille et diffusés largement.
Le 2ème film de 26': « Au coeur des Grangettes »

jeudi 28 mars 2019

28.03.2019 Nature - Lectures de Jacques

28.03.2019 Nature 567, 7749

-438. GEOTHERMIE, ÉNERGIE, RISQUE, TREMBLEMENTS DE TERRE. GPclim

Géothermie et tremblements de terre. Il faut faire attention. (Seven days)
Une centrale de géothermie, qui favorise la montée d’eau chaude en injectant un fluide dans la roche profonde (comme ce fut le cas à Bâle), a induit le tremblement de terre (5,4) le plus dommageable (200 millions) de l’histoire moderne en Corée du Sud.
En principe, c’est très bien la géothermie, mais il va falloir que les géologues assurent la maîtrise de leurs failles.

-442-3. GLACIOLOGIE, PALEOCLIMAT, ANTARCTIQUE. GPclim

Le carottage des glaces arctiques nous a révélé 800'000 années de climat. Très précieux. Revenir plus en arrière est difficile parce que, en arrivant à cette époque, on touche le fond. Il faisait chaud. Fini la glace. Non, pas tout à fait. Quand la nouvelles glace a commencé à se déposer il y a 800'000 ans, il restait de la glace par endroit. C’est cette glace fossile, sous la glace récente, qu’il s’agit d’aller creuser. Sous le dôme C de l’Est-Antarctique à 2,7 km, elle devrait dater de 1,5 million d’années. Deux équipes se préparent à creuser, les Européens (avec nos Suisses ?) et les Australiens.
Peut-être comprendra-t-on mieux pourquoi le cycle climatique de 100'000 ans que nous révèlent les glaces semble avoir été précédé d’un cycle de 40'000 ans.

-451-4. ÉCONOMIE, CONSERVATION, FORÊT TROPICALE, SOJA. Antoine, GPclim

jeudi 21 mars 2019

21.03.2019 Nature - Lecture de Jacques

21.03.2019 Nature 567, 7748

- 283, 302 – 3. AGRICULTURE, ANTIBIOTIQUES, RÉSISTANCE. GPclim

Action désespérée (édito).
Les plantations de citronniers en Floride et en Californie sont attaquées par une bactérie. C’est grave. En Floride, 90% des arbres vont probablement mourir et la maladie s’étend aux orangeraies. Il s’agit d’une industrie à 10 milliards annuels. Ce mois, la FDA (Food and Drug Administration) va lancer son plan de sauvetage : sprayage massif plusieurs fois par années avec deux antibiotiques médicaux à large spectre, la streptomyxine et l’oxytetracycline.
Sprayer dans la nature 440 tonnes (la quantité qui serait autorisée) de ces précieux médicaments semble être une folie invraisemblable alors que la montée des résistances aux antibiotique devient un problème médical majeur.
De plus, tuer spécifiquement les bactéries sur de vastes régions aura un effet écologique probablement important et certainement imprévisible. 
Notons que la bactérie ne vient pas toute seule. Elle est transportée par un insecte, la psyllide. D’habitude c’est à elle que l’on s’attaque, d’autant plus que chacune des nombreuses espèces de ce papillon est très spécifique quant à sa plante hôte. On devrait pouvoir concevoir une stratégie mieux ciblée.

-285. BANQUE MONDIALE, PROCÈS POPULAIRE, GPclim

dimanche 17 mars 2019

17.03.2019 Nature - Lectures de Jacques


- 145, 165 – 168. BIOTECHNOLOGIE, MANIPULATION GÉNÉTIQUE, EMBRYON HUMAIN. Alain K, Lazare,
La naissance en février de deux jumeaux dont le génome est probablement manipulé a induit un cri de réprobation unanime dans le monde de la biotechnologie comme dans celui de l'éthique : halte, pas de ça ; on ne touche pas le génome des cellules germinales ! L'auteur de la manipulation est dénoncé comme un affreux tricheur. Il a été licencié de son université de Shenzhen. Il semble qu'on l'ait fait disparaître.
Seulement voilà, on ne fera pas disparaître le désir d'agir sur l'ADN humain dans quelque but que ce soit. Il est donc urgent de s'entendre sur des règles qui devront être contraignantes, mais pas trop. L'insipide éditorial de ce numéro ne nous y aide pas beaucoup. L'analyse plus approfondie par des pontes historiques de la manipulation génétique (Lander et al.), dont certains des contributeurs actuels, est plus substantielle. Ces auteurs demandent fermement un moratoire sur l'édition du génome héritable, mais veillent à préserver à peu près toutes les autres options. 

jeudi 7 mars 2019

07.03.2019 Nature 567,7746 - lectures de Jacques

-15-16. PUBLICATION, LIBRE ACCÈS, UC, ELSEVIER Gilles
 L’Université de Californie - les plus grands systèmes d’université US – a rompu les négociations avec Elsevier. Pourtant 18% des chercheurs de l’UC ont publié avec Elsevier. Le « y’en a marre » s’étend.

-39-40, 4 articles de 66 – 86.
PHYSIQUE DU SOLIDE, BICOUCHE ATOMIQUE, MOIRÉ. Les chimistes et les physiciens.

Nous avons récemment rapporté que deux couches monoatomiques de graphène légèrement tournées l’une par rapport à l’autre peuvent devenir supraconductrices. Ici sont étudiés (entre autres) des disélénides de Mo ou W qui comme le graphite peuvent se peler en monocouches. Des effets moirés sont obtenus en combinant des monocouches de périodes légèrement différentes ou des bicouches tournées l’une par rapport à l’autre. Contrairement au graphène (conducteur), ces alliages de Se sont plutôt des semi-conducteurs. En bicouches moirées, ils présentent des possibilités extraordinaires – et ajustables - pour jouer avec les électrons mobiles. Par exemple, que devient la photoémission quand les électrons sont corrélés dans le réseau moiré ? Dans un cas rapporté ici, il est constaté que la longueur d’onde reste la même, mais que la largeur de bande est 100 fois plus fine. C’est dire si le phénomène porte la marque de corrélation quantique. 

vendredi 22 février 2019

La biodiversité, si cruciale pour notre alimentation et notre agriculture, disparaît de jour en jour

La FAO (1) publie le tout premier rapport mondial sur l'état de la biodiversité qui sous-tend nos systèmes alimentaires
De nombreuses espèces associées à la biodiversité, telles que les abeilles, sont gravement menacées.

22 février 2019, Rome - Le premier rapport du genre sur l’état de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture présente des preuves de plus en plus tangibles et inquiétantes que la biodiversité qui sous-tend nos systèmes alimentaires est en train de disparaître, menaçant gravement l'avenir de notre alimentation, de nos moyens de subsistance, de notre santé et de notre environnement.
Une fois perdue, prévient le rapport de la FAO diffusé aujourd'hui, la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture -- c'est-à-dire toutes les espèces qui sous-tendent nos systèmes alimentaires et soutiennent les personnes qui cultivent et/ou produisent notre nourriture - ne peut plus être récupérée.

La biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture comprend toutes les plantes et tous les animaux –sauvages et d’élevage – qui fournissent de la nourriture aux humains, des aliments pour les animaux, des combustibles et des fibres. C'est aussi la myriade d'organismes qui soutiennent la production alimentaire par le biais de services écosystémiques et qu’on appelle la «biodiversité associée». Cela inclut toutes les plantes, animaux et micro-organismes (tels qu'insectes, chauves-souris, oiseaux, mangroves, coraux, herbiers, vers de terre, champignons et bactéries du sol) qui maintiennent la fertilité des sols, pollinisent les plantes, purifient l'eau et l'air, gardent les poissons et les arbres en bonne santé, et combattent les parasites et les maladies des plantes et du bétail.
Le rapport, élaboré par la FAO sous la direction de la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, examine tous ces éléments. Il s’appuie sur les informations fournies spécifiquement pour son élaboration par 91 pays et sur l'analyse des dernières données mondiales.

«La perte de la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture compromet sérieusement notre capacité à alimenter et à nourrir une population mondiale en croissance constante. Cela réduit notre efficacité face aux défis croissants du changement climatique et limite notre capacité à cultiver sans nuire à l’environnement», a déclaré notamment M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

«Moins de biodiversité signifie que les plantes et les animaux sont plus vulnérables aux parasites et aux maladies. En plus de notre dépendance à l’égard d’un nombre décroissant d'espèces pour nous nourrir, la perte croissante de la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture met en péril notre sécurité alimentaire déjà fragile», a encore dit M. Graziano da Silva
.
       < Lire la suite >>> ICI

                                                          Lecture proposée par Marc Treboux.


(1) Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est l’agence spécialisée des Nations Unies qui mène les efforts internationaux vers l’élimination de la faim.

mardi 22 janvier 2019

Les nappes phréatiques: de potentielles "bombes à retardement"

L'alimentation des nappes phréatiques va se trouver elle aussi affectée par le dérèglement climatique, met en garde une étude.

(ATS/AGIR, 22.01.2019) - Les eaux souterraines sont aujourd'hui la première source d'eau potable de la planète, et deux milliards de personnes en dépendent pour boire ou pour l'irrigation. Une nappe phréatique se remplit lentement grâce aux précipitations, un phénomène appelé "recharge", et se décharge dans les lacs, les rivières ou les océans pour trouver un équilibre.

Ces réserves sont déjà sous pression de l'explosion de la population mondiale et de la production agricole qui lui est liée. Mais les événements météorologiques extrêmes (sécheresses, précipitations record...), qui se multiplient avec le réchauffement de la planète, pourraient avoir un effet à long terme sur la vitesse de réapprovisionnement des nappes, selon une étude publiée dans la revue Nature Climate Change.