jeudi 16 mai 2019

Le changement climatique - Une urgence en termes de santé

Extraits traduits de Solomon C.G. and LaRocque R.C. Climate Change - A Health Emergency. New England Journal of Medicine, vol. 380, No 3, p. 209-211, January 17, 2019 *

« Dans un article de ce même numéro, Haines et Ebi résument les effets dévastateurs que l’utilisation de combustibles fossiles a sur notre planète. Le dérèglement du système climatique, auparavant un souci théorique, est maintenant manifeste, avec des dégâts humains croissants, suite à ouragans, inondations, sécheresses, feux de forêts et augmentation des maladies dues à des insectes. D’autres conséquences perturbantes sont le stress psychologique, l’instabilité politique, les migrations forcées et les conflits. De plus, des pollutions de l’air par des particules fines raccourcissent la vie humaine dans de nombreuses régions du monde.

Ces effets du dérèglement climatique sont fondamentalement des enjeux de santé et des risques existentiels pour nous tous. Les personnes malades ou pauvres sont celles qui souffriront le plus.
Comme médecins nous avons une responsabilité spéciale de sauvegarder la santé et soulager ls souffrance. Travailler à rapidement diminuer les émissions de gaz à effet de serre est maintenant une partie essentielle de notre mission de soin. Des changements rapides mais équitables dans le domaine de l’énergie, des transports et d’autres secteurs économiques sont nécessaires. Faire face à ces défis peut paraitre écrasant mais les médecins sont tenus moralement de prendre un rôle de leaders, et ceci en urgence.

Des actions individuelles sur notre mode de vie (par ex., marche ou vélo plutôt que voiture, manger moins de viande, moins gaspiller la nourriture, économiser l’énergie…) sont plus faciles à entreprendre par chacun, mais ces actions individuelles sont loin d’être suffisantes. Les intérêts financiers de l’industrie des fossiles, comme les dénégations de l’administration fédérale et l’inertie, sont des forces adverses puissantes. Changer nos institutions demandera des efforts concertés, organisés et forts. 

Une première étape est de reconnaitre que nous faisons partie du problème. La plupart des Américains perçoivent le changement climatique comme un problème lointain qui ne les affectera pas personnellement. D’autres se sentent simplement impuissants. Comme sources fiables d’information sur la santé, les médecins peuvent éduquer leurs collègues et patients à ce propos et sur le besoin de réductions rapides de l’emploi de combustibles fossiles. 

En plus de ce rôle pédagogique, les médecins et les institutions de santé peuvent s’engager dans l’action militante (advocacy) au plan législatif, en prenant contact avec des parlementaires notamment. Des compétences du registre de l’engagement militant doivent être de plus en plus incluses dans les objectifs de formation des Facultés de médecine et d’autres institutions.
Le désinvestissement financier a été un moyen efficace de progrès dans d’autres mouvements liés à la santé, y compris à l’endroit de l’industrie du tabac. Toutefois, comme cette dernière, les compagnies pétrolières ont utilisé leurs vastes ressources pour semer la désinformation et influencer les décideurs dans un sens contraire à l’intérêt public.

Certains médecins peuvent être prêts à agir plus directement pour protester contre les politiques dommageables pour la santé.  Nous sommes d’accord avec Charles van der Holst, médecin de Caroline du Nord qui a fait preuve de désobéissance civile et a été arrêté pour avoir protesté contre l’incapacité de son Etat à étendre le système Medicaid (assurance-maladie pour les précarisés) - tout en soulignant que « Devant un grand danger, se taire n’est pas une option. »
Comme d’autres, nous sommes très inquiets devant le déploiement de la crise climatique et de ses implications. Plutôt que d’être paralysés par le désespoir, nous choisissons de concentrer nos efforts sur des domaines où notre voix aura le plus de force. Quand la prochaine génération nous demandera « Qu’avez-vous fait à propos du changement climatique ?», nous voulons avoir une bonne réponse. » 

Jean Martin

*Le New England Journal of Medicine américain et le britannique Lancet sont considérés comme les meilleures revues médicales du monde. Surtout, elles sont connues pour leur indépendance et, quand la situation le demande, pour le courage et la clarté de leurs prises de position sur des sujets avec des dimensions politiques. Lancet a établi et met à jour un « Compte à rebours » détaillé sur les conséquences en termes de santé du changement climatique :